Foire aux
questions

Qu'est-ce que la soudure MIG ?

Le soudage MIG (metal inert gas) est un procédé semi-automatique, très utilisé dans l’industrie. Concrètement, on élève la température grâce à un arc électrique formé entre les pièces à assembler et le fil à souder, pour atteindre le point de fusion des métaux. Pendant le soudage, la zone est protégée par un gaz inerte – généralement de l’hélium ou de l’argon – propulsé directement sur la soudure en cours.

Les poste à souder

Le poste à souder MIG est constitué d’un générateur de tension, d’un dévidoir de fil à souder et d’une petite bouteille de gaz inerte. Au cours de la soudure, le fil (à base de fer ou d’aluminium) se déroule lorsqu’on presse la gâchette et fond au contact de la pièce à souder. Un arc électrique se forme alors, pour maintenir l’état de fusion des métaux. En complément, pour empêcher l’oxydation de la fusion dans l’air ambiant, un gaz protecteur est propulsé sur la soudure via un diffuseur.
Ces postes à souder sont programmés pour que la vitesse du fil et la tension de l’appareil soient proportionnelles, afin d’éviter les courts-circuits.

Les avantages 

La soudure MIG présente plusieurs atouts :

  • Possibilité d’assembler plusieurs métaux, comme l'acier inoxydable, les alliages cuivreux et les alliages légers, quelle que soit leur épaisseur.
  • Protection du bain de fusion, en se passant de fil enrobé.
  • Absence de laitier (résidu métallique).
  • Rentabilité car ce procédé permet de réaliser davantage de soudures, en moins de temps.
  • Automatisation de la soudure possible.

Vous n'avez pas trouvé la réponse à votre question ? Le service EPSILON est là pour vous aider !

Contactez-nous